Moving Cells

Moving Cells est une installation interactive combinant détection du mouvement et simulation numérique. L’observateur y dirige par le geste d’innombrables particules virtuelles agrégées par le regard en un nuage protéiforme.

Faisant tour à tour office d’attracteur ou de répulseur, le corps de l’observateur insuffle aux particules une dynamique individuelle. Ce mouvement simple et répété permet pourtant l’apparition de motifs macroscopiques d’une variété infinie, illustrant le principe d’émergence cher aux sciences de la complexité. Rapidement, les règles d’interaction sont intériorisées, le dispositif technique oublié, et le nuage devient pour l’observateur un nouveau corps, avec ses propres contraintes biologiques et ses propres modalités d’expression.

Cette installation a été développée avec Bruno Pace pour le festival de danse éponyme en juin 2015, à Leipzig.


Émergence et énaction

Dans un article paru en 2019 pour la revue LINKs, intitulé Moving Cells: Being a cloud of particles, nous décrivons avec Bruno Pace les enjeux scientifiques et artistiques de cette installation. Nous y expliquons notamment l’incroyable diversité des structures macroscopiques émergeant d’une équation du mouvement relativement simple, ainsi que le détail de la boucle sensori-motrice implémentée par ce dispositif, offrant aux observateurs et aux observatrices l’expérience d’une autre corporéité.

« Nonlinear interactions, feedback, emergence, nesting… These are some of the fundamental ingredients that give support to most of the interesting stuff that define and surround us. They form, together, the reason why there may be any complexity spontaneously building up from very simple blocks in the universe. »


Des particules en danse contemporaine

Depuis novembre 2017, dans le cadre d’une résidence à l’Institut des systèmes complexes de Paris Île-de-France (ISC-PIF), une collaboration avec la Compagnie 121 nous a conduit à explorer Moving Cells au regard de la danse contemporaine.

Vous trouverez sur la page intitulée Partikules plus de détails concernant la performance hybride qui a résulté de cette exploration.


Expositions

Festival Moving Cells (Leipzig, juin 2015)
Conception et présentation de l’installation avec Bruno Pace.

Exposition In the dark organisée par Das Gym (Leipzig, octobre 2015)
Présentation de l’installation avec Leonhard Horstmeyer et Bruno Pace.

Festival Hello World / 51° 18′ 50″ N, 12° 19′ 20″ O (Leipzig, septembre 2016)
Présentation de l’installation avec Bruno Pace.

Journée inaugurale Arts et Sciences de l’ISC-PIF (Paris, novembre 2017)
Présentation de l’installation et interaction avec la Compagnie 121.